UN OLYMPISME POUR LE MOINS CAVALIER



LE JOCKEY DE L’ARTEMISION

Lorsque Pausanias visite le site d’Olympie dans les années 160 de notre ère, les Romains ont déjà largement marqué les Jeux de leur empreinte. C’est également de cette époque romaine que date ce superbe bronze qui a inspiré notre illustratrice Colette VIAUD.


Repêché au large d’Artémision, il fait aujourd’hui la fierté du musée national d’Athènes.

« Le jockey de l’Artémision » reflète, entre autre, l’importance des courses hippiques pour les grecs tout au long de l’histoire des Jeux, que ce soit à Olympie ou sur les autres hippodromes