- 480 (75e Jeux) PREMIER TRANSFERT D'ATHLETES

ASTYLOS LE MERCENAIRE AUX SEPT COURONNES



Dans l’histoire des Jeux Antiques, les Grecs se montrent plus avides de premières en tous genres que de records olympiques. Ce n’est pas la performance qui compte, c’est la victoire.  Astylos de Syracuse n’échappe pas à la règle : avec ses exploits aux Jeux, il reste à tout jamais le premier athlète à remporter sept couronnes à Olympie.

Avec sept victoires en trois Olympiades de - 488 à - 480, il efface des tablettes les trois seuls sextuples vainqueurs de l’époque : Chionis de Sparte, trois fois double vainqueur en stadion-diaulos à une époque où la course en armes n’existait pas, ainsi que les deux lutteurs Hipposthène de Sparte et Milon de Crotone, six fois vainqueurs dans la même discipline : la lutte.

De Crotone à Syracuse

Avec ce palmarès, Astylos aurait dû devenir la légende de toute une cité nichée au sud de l’Italie, la colonie grecque de Crotone, véritable berceau de champions olympiques avec le célébrissime Milon de Crotone, figure de proue de la cité. Mais pour son triaste  de - 480 où il triple stadion, diaulos et course en armes, il n’est plus l’athlète de Crotone : il a succombé aux sirènes sonnantes et trébuchantes de Hiéron, le tyran voisin de Syracuse.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-480
Le sept d'or pour Astylos

         

UN PALMARES INCOMPARABLE

•7 couronnes olympiques
•2 doublés stadion-diaulos
•1 triaste stadion-diaulos-course
en armes
•1 transfert de Crotone à Syracuse

LA CHRONIQUE DE PAUSANIAS


« La déesse Chance, d’un homme glorieux et honoré dans sa patrie, fit un être humilié ; et elle l’abandonna, oublié de sa partie, de ses amis et de sa famille »

Pausanias VI,13, 1

L’AGE D’OR DE SYRACUSE


- 480 : 3 couronnes avec Astylos
- 476 : 2 victoires avec Hiéron et Zopyros
- 472 : 1 victoire avec Hiéron
- 468 : 2 victoires avec Agésias et Hiéron

TRANSFERT : LES HERITIERS ANTIQUES

- 472 : Le coureur de dolichos Ergotele passe de Knossos à Himère
- 380 : Le coureur de dolichos Sotades passe de la Crète à Ephèse

LES HERITIERS


Si les exemples de transferts se ramassent à la pelle dans les sports d’équipe, ils sont plus rares en athlétisme.

A noter entre autres :
  • Le Kenyan Kipketer devenu danois
  • La Jamaïcaine Merlene Ottey devenue slovène
  • Le sprinter Obikwelu devenu portugais

 
http://hut.indosiar.com/