2016 (324e Jeux) : 23 VICTOIRES OLYMPIQUES, RECORD ABSOLU

MICHAEL PHELPS, LE LEONIDAS DES JEUX MODERNES

En remportant aux Jeux de 2004, 2008, 2012 et 2016  vingt-trois médailles d’or, le nageur Michael Phelps a bousculé le palmarès olympique. Et c'est la natation qui a permis à l’olympisme moderne de prendre le pas sur les Jeux antiques au palmarès des victoires.

Jusqu’alors, Leonidas de Rhodes semblait intouchable avec ses 12 victoires en quatre Jeux sur les trois courses courtes : stadion, diaulos et course en armes.

Avec ce palmarès qu'on pensait inégalable, le coureur antique est resté plus de deux millénaires l’indétrônable recordman des couronnes olympiques.

Ce record établi en -152 avait traversé les siècles antiques, avait survécu à un long oubli puis résisté aux assauts répétés des Géants du vingtième siècle.

Avec leurs neuf médailles d’or, le coureur Paavo Nurmi, la gymnaste Larysa Latynina, le nageur Mark Spitz et l’athlète Carl Lewis restaient à trois longueurs. On se doutait pourtant avec l’exploit de Mark Spitz avec ses sept médailles d’or en 1972 que le danger pour Léonidas pouvait venir d’une discipline inconnue aux Jeux antiques : la natation.

Les travaux d'Hercule Phelps

C’est ce qu’il advint le 17 août 2008 avec le phénoménal exploit du nageur Michael Phelps des États-Unis, vainqueur d’épreuves à la pelle et destructeur de records à la chaîne. Ses quatorze victoires (six en 2004, huit en 2008) ont fait voler en éclats la performance de Léonidas qu’on croyait éternelle.

Mais les records sont faits pour être battus, même si, en athlé, la course n’offre pas le privilège de pouvoir s’aligner sur huit épreuves aux mêmes Jeux. Dans l’Antiquité, il n’y avait ni épreuve de natation ni épreuve par équipes, seulement une quinzaine d’épreuves individuelles immuables sur la piste et sur l’hippodrome.

La natation, comme la gymnastique, offre la possibilité de cumuler plus d’épreuves que l’athlétisme. Encore faut-il, comme Phelps, les remporter toutes ! Au mieux la piste peut offrir quatre victoires, en suivant l’exemple d’Owens et Lewis. Elle pouvait en offrir cinq à l’époque de Paavo Nurmi. Mais quand un Zatopek gagnait aux mêmes Jeux le 5000, le 10000 et le marathon, sur quelle autre épreuve pouvait-il s’aligner ?

13 médailles individuelles: mieux que Leonidas

Est-il envisageable qu’au XXIe siècle un athlète puisse gagner, comme Nurmi en 1928, cinq épreuves sur la piste ? On aurait toujours pu faire le rêve fou que le phénoménal Usain Bolt  remporte aux Jeux le 100, le 200, le 400 et les relais 4x100 et 4x400 dans la course au toujours « plus haut, plus vite, plus fort ».

Pour l’histoire, le nageur américain est déjà le plus couronné. Mais pour devenir le plus grand, il aurait peut-être fallu qu’il marque encore plus les esprits en gagnant - pourquoi pas ?- l’épreuve reine du 100 m nage libre.

Qu’importe ! Avec ses quatre nouvelles médailles de 2012 complétées par cinq autres en 2016, on reste admiratif devant un tel palmarès: 23 titres en quatre olympiades.

Même si on défalque les 10 médailles d'or gagnées en relais, Phelps est détenteur aujourd'hui de 13 titres individuels. C'est  un de plus que les 12 victoires de Leonidas de Rhodes entre -164 et - 152.

Alors, même si le registre est différent, on peut sans crainte chanter les louanges du nageur américain .

A force de crawler sous les médailles, il mérite bien qu'on entonne à tue-tête :

 « Il est vraiment, il est vraiment, il est vraiment phelphsnoménal… ».


Retrouvez"Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
Frais de port offerts, paiement paypal
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
2016
Phelps nage dans le bonheur olympique

                

PHELPS: SES 23 COURSES EN OR

2004 :
  • 4 victoires individuelles (100 et 200 papillon, 200 m quatre nages, 400 m quatre nages)
  • 2 victoires en relais ( 4x200 et 4x 100 quatre nages)
2008 :
  • 5 victoires individuelles ( 400m 4 nages, 200m, 200 m papillon, 200 m 4 nages, 100 m papillon)
  • 3 victoires en relais ( 4 x100m, 4x200m, 4x100m 4 nages)
2012 :
  • 2 victoires individuelles ( 200 m 4 nages et 100 papillon)
  • 2 victoires en relais ( 4x200 et 4x100 4 nages)

2016:

  • 2 victoires individuelles dont un quatrième titre de suite au 200 m 4 nages
  • 3 courses en relais
TITRES GAGNES EN UNE EDITION

8 : Michael PHELPS 2008 en natation  
7 : Mark SPITZ 1972 en natation
5 : Paavo NURMI  1924 en course et relais
4 : Jesse OWENS  1936 en course et saut
4 : Carl LEWIS  1984 en course et saut
4 : Larissa LATININA  1956 en gymnastique

LES HERCULE DES JEUX

-212 : Capros d’Elis gagne la lutte et le pancrace
-152 : Leonidas de Rhodes remporte son 4e triaste
   67 : Polites de Carie gagne le stadion, le diaulos et le dolichos
1912 : Jim THORPE s’impose au décathlon et au pentathlon
1924 : Paavo NURMI remporte cinq courses, 3 en individuel et 2 par équipe
1936 : Jessie OWENS remporte le 100, le 200, le 4x100 et la longueur
1952 : Emil  ZATOPEK remporte le 5000, le 10000 et le marathon
1972 : Mark SPITZ gagne 7 épreuves
2008 : Michael PHELPS gagne les 8 épreuves où il est engagé
2016: Un troisième triaste pour Usain BOLT
2016: Michael PHELPS détrône Leonidas avec 13 victoires individuelles

 
http://hut.indosiar.com/