2016 (324e Jeux) : Le Jamaïcain volant aux neuf victoires olympiques

LE COUP DE TONNERRE D'USAIN BOLT

MISE A JOUR: En remportant de manière impériale en 2008 à Pékin, en 2012 à Londres et en 2016 à Rio le 100 mètres, le 200 mètres et le relais 4x100 avec la Jamaïque, Usain BOLT n’a pas simplement fait étalage de son immense classe.

Il a prouvé au monde entier qu’il était tout simplement le sprinter le plus titré de sa génération, celui qui allait rejoindre dans la légende Carl LEWIS, Jessie OWENS et le plus grand des champions antiques LEONIDAS DE RHODES, auteur entre -164 et - 152 du  quadruple triplé le plus sensationnel de l'histoire: stadion, diaulos et course en armes.

12 victoires en courses en quatre éditions. Qui dit mieux?

Ce pourrait être Usain BOLT.

Ce sprinter au nom prédestiné a une foulée et un démarrage qui claquent comme un coup de tonnerre [thunderbolt], laissant ses adversaires comme figés par ses éclairs et ses accélérations.

Il lui suffit alors de dérouler avant de franchir la ligne d’arrivée en observant la distance qu’il a mise dans la vue à ses vaincus du jour, que ce soit dans les tours qualificatifs ou, suprême insolence, en finale.

En signant sa première victoire olympique, Bolt a donné un premier titre sur cette distance à la Jamaïque, ce petit pays pourtant si riche en sprinters mais jusqu’alors jamais récompensé sur l’épreuve reine.

Les Caraïbes d’aujourd’hui qui, avec Bolt, continuent à faire la une dans ce grand show planétaire, ressemblent à la « Grèce de l’Ouest » autrefois. La Sicile et l’Italie du Sud étaient aux Jeux antiques les grands pourvoyeurs de champions olympiques pour des cités-États comme Crotone, Locres ou Syracuse.

Dans la foulée de Leonidas de Rhodes

Il est évident qu’avec ses neuf médailles d’or, Usain Bolt est entré dans la légende des Jeux modernes. Mais, au regard de l’antiquité olympique, il lui reste encore du chemin à parcourir s’il veut rejoindre Léonidas de Rhodes, quadruple « triaste » aux 12 victoires olympiques.

Mais il a déjà fait mieux que Carl Lewis en réalisant un triple « double » sur 100  et sur 200 mètres. Avec le 4x100 en prime!

D'ores et déjà, le Jamaïcain Usain Bolt, grâce à sa domination outrancière, voire stupéfiante, s’annonce comme le nouveau grand de la course courte en s'inscrivant dans la durée.

Avec ses neuf médailles d'or, il s'est déjà inscrit en lettres d'or dans la grande histoire de l'Olympisme..

Mais pour rejoindre Leonidas et ses douze victoires olympiques, il lui faudrait encore réaliser le même triaste aux prochains Jeux de Tokyo en 2020 alors qu'il pense déjà à sa retraite sportive et à sa reconversion.

Un sprinteur moderne, fût-il de la classe de Bolt, ne peut plus afficher une telle longévité.

L’éternité olympique sur le calendrier

Contrairement à Leonidas, il ne frappera pas les 12 coups à la porte de l’Olympe lors des Jeux de Tokyo en 2020.

Et -autres temps, autres moeurs- il ne donnera jamais son nom à l’Olympiade comme ses prestigieux aînés.

Imaginez un peu ! On serait, en ces lendemains de Rio, en l'an 1 de la troisième Olympiade Bolt qui nous mènerait jusqu'aux Jeux 2020! Cela aurait de la gueule sur le calendrier de la Poste...

A moins que pour égaler son prestigieux ancêtre dans l'éternité olympique, il décide de faire quatre ans de rab sur les stades du monde entier...

Mais a priori, il restera  à tout jamais l'athlète aux neuf titres olympiques car il est peu vraisemblable qu'il change d'avis.

Il n'est pas homme à faire Bolt-face!

Voir aussi  le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 324 pages, 20 euros)
Frais de port gratuits. Paiement sécurisé paypal
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
2016
Bolt dans la foulée de Léonidas

    

DOUBLE SUR 100 mètres
  • Carl LEWIS en 1984 et 1988
  • Usain BOLT en 2008 et 2012
TRIPLE "DOUBLE" sur 100 et 200
  • Usain BOLT en 2008, 2012 et 2016

LES CHAMPIONS DES VICTOIRES OLYMPIQUES

  • 23 : Michael PHELPS en natation
  • 12 : Leonidas de Rhodes en courses courtes
  • 10 : Herodoros de Megare en joutes de hérauts
  •  9 : Paavo NURMI en athlétisme
  •  9 : Larissa LATININA en gym
  •  9 : Mark SPITZ en natation
  •  9 : Carl LEWIS en athlétisme
  •  9 : Usain BOLT
LES CHAMPIONS DES VICTOIRES EN INDIVIDUEL
  • 13: Michael PHELPS
  • 12: Leonidas de Rhodes
  • 10: Herodoros de Megare
  •   8: Ray Ewry en sauts
  •   6:  Usain BOLT sur 100 et 200
HIER /  AUJOURD’HUI :
Les pionniers sur stadion et 100m


Le stadion dans l’antiquité et le 100 mètres aux Jeux modernes ont toujours été les disciplines-reines de l’athlétisme.
- Le champion d’hier donnait son nom à l’Olympiade.
- Celui d’aujourd’hui fait rêver en devenant «  l’homme le plus rapide du monde ».

CHRONOLOGIE DES GRANDES PREMIERES


 -776 : COROIBOS D'ELIS, 1er vainqueur du stadion
- 692 : PANTAKLES d'ATHENES, 1er double vainqueur du stadion
- 656 : CHIONIS DE SPARTE, 1er triple vainqueur du stadion
- 512 : PHANAS DE PELLENE 1er triaste de l’histoire (stadion, diaulos, hoplites)
- 152 : LEONIDAS DE RHODES, 1er quadruple "triaste"
An 67: POLITES DE CARIE, 1er athlète à remporter stadion, diaulos et dolichos
1896 :  BURKE des USA, 1er vainqueur du 100 mètres olympique
1936 :  Jesse OWENS des USA, 1er vainqueur du 100, 200, longueur et du relais 4x100
1988 : Carl LEWIS des USA, 1er athlète  double vainqueur du 100 mètres
2016 : Usain BOLT premier triple « triaste » sur 100, 200 et relais 4x100