-720 (15e Jeux) : PREMIERE COURSE LONGUE

AKHANTOS DE SPARTE, VAINQUEUR DU DOLICHOS



Dans les conflits fratricides que ne tarderont pas à se livrer Athènes et Sparte, c’est cette dernière qui marquera le premier point dans la guerre olympique avec la première victoire d’Akhantos de Sparte sur le dolichos.

Akhantos et Dolichos. Non seulement la rime en « os » est riche, mais cette nouvelle épreuve introduite en 720 avant JC lors de la quinzième olympiade vient compléter le programme instauré depuis - 776 sur le stade olympique : la course du stade qui en est à sa quinzième édition et son double, le diaulos, inauguré lors des Jeux de -  724.

LA PREMIERE VICTOIRE DE SPARTE

Le dolichos, aussi appelé dolique, voit le jour en - 720 sans doute pour permettre aux hémérodromes de se mesurer sur une course. Ce sont des messagers de guerre capables de parcourir de longues distances.

Cette épreuve se court sur 24 stades, soit environ 4600 mètres. Il n’est plus question de privilégier la vitesse, mais l’endurance en faisant douze allers et retours sur le stade
 
La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie", éditions écrituriales (332 pages, 20 euros)
Pour le commander d'un clic:
http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-720
Dolichos première

        

LA CHRONIQUE DE PAUSANIAS

«Aux quatorzièmes Jeux, la double course à pied a été ajoutée ; Hypenos de Pise remporta le prix dans la course double et, au festival suivant, Akhantos de Lacédémone gagna la course longue.»

L’ EPREUVE DU DOLICHOS
  • Course de 24 stades (environ 4.600 m)
  • 12 allers et retours avec contournement d’une borne en bout de piste
  • Naissance à Olympie en  - 720
  • Egalement appelée course longue ou  dolique
  • Akhantos de Sparte 1er vainqueur

L’AGE D’OR : DE MESSENE A SPARTE

Au VIIIe et au VIIe siècle, lors de deux guerres de Messénie, Sparte imposera sa domination sur la région puis sur le Péloponnèse par la force des armes.

La suprématie des Messéniens qui avait emporté sept titres sur le stadion entre - 768 et - 736 (voir - 752 Daikles) s’évanouira brutalement sur le plan militaire mais également sur le plan des résultats olympiques.

A partir d’Akhantos, Sparte prend ses marques à Olympie.

LES HERITIERS

  • 1896 : Spiridon LOUIS de Grèce, vainqueur du premier marathon aux Jeux d’Athènes. C’est vraiment le nouveau symbole de la course de fond où l’histoire rejoint le sport sur une distance qui n’a jamais été au programme des Jeux antiques.
  • 1912 : Johan KOLEHMAINEN de Finlande remporte le premier dolichos des Jeux modernes : le 5.000mètres.

 
http://hut.indosiar.com/