-720 (15e Jeux) : LA COURSE EN TENUE D'ADAM

ORSIPPOS DE MEGARE GAGNE A ETRE CUL-NU



- 720 avant J.C. Sur le stade d’Olympie mesurant 192,28 mètres, les vingt concurrents de l’épreuve reine des Jeux Olympiques, le stadion, attendent le départ donné par le juge officiel, l’hellanodice.

- 720 avant J.C. Pour les quinzièmes Jeux, trois épreuves désormais sont au programme de la journée :
•    le  stadion ou  stade sur une distance de 192,28 mètres
•    le diaulos ou double-stade introduit aux Jeux précédents de la quatorzième olympiade
•    le dolichos, la course de fond de 24 stades inaugurée cette année-là.

Pour le stadion, les concurrents sont venus des villes voisines de Pise, de Messene et d’Elis. Certains sont venus de plus loin. Mais tous sont Hellènes et fiers de l’être, qu’ils viennent de Corinthe, d’Athènes, de Sparte ou de Mégare.

UNE COURSE POUR LA POSTERITE

Le stadion est la course-reine pour tous les athlètes qui se sont préparés depuis de longs mois. Bien sûr, ils ne savent pas encore que le vainqueur de l’épreuve donnera son nom à l’olympiade qui suit. Ils ne rêvent pas encore d’une statue sur l’Altis ou d’une ode interprétée en leur honneur.

Mais ils savent que la renommée du vainqueur va être assurée pendant quatre ans, le temps d’une olympiade.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie", éditions écrituriales (332 pages, 20 euros)
Pour le commander d'un clic:
http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-720
La déculottée olympique

         

 REPERES -720
  • Vainqueur du stadion: Orsippos de Mégare
  • Vainqueur du dolichos: Akhantos de Sparte
LA CONTROVERSE OLYMPIQUE

«Le premier qui dévêtit son corps et qui courut nu à Olympie lors de la 15e olympiade, fut Akhantos de Lacédémone»
Denys d’Halicarnasse, Antiquités Romaines.

«A côté de Coroïbos est enterré Orsippos qui a gagné la course à pied en
courant nu quand tous ses concurrents portaient un pagne selon
l’ancienne coutume (…) Je pense qu’il a intentionnellement laissé tomber
son pagne quand il a réalisé qu’un homme nu court plus vite qu’un homme
habillé»

Pausanias, Le tour de Grèce, L’Elide

PAPYRUS EXPRESS

 
Est-ce Akhantos qui a gagné nu et inspiré Orsippos ou bien est-ce plutôt l’inverse?   En tous cas, pour les deux athlètes, si le pagne a été perdu après le départ, sa chute a été un signe de victoire. Un signe avant le coureur !

Cette question de primauté dans la nudité en course tient toujours à un fil et suscite toujours un poil de controverse. Mais Orsippos et Akhantos méritent tous les deux d’être portés aux nu(e)s . Pour avoir, en course, tombé le pagne !

Bien avant César, ils ont franchi le Rubicon.

Alea jacta est ! Le short en est jeté…

DROME ET PALINDROME

Le palindrome, tout comme la course du diaulos, se parcourt dans les deux sens : à l’aller et au retour, en avant et en arrière.
Ce jeu avec les mots est vieux comme la Grèce à l’image du classique :
« Esope reste ici et se repose »
Il est simple dans sa beauté nue et rejoint la course d’Orsippos avec cette trouvaille de Luc Etienne :
" Sexe vêtu, tu te vexes "

 
http://hut.indosiar.com/