- 564 (54e Jeux) : PANCRACE FATAL A OLYMPIE

ARRACHION, LE PREMIER VAINQUEUR MORT



Le pancrace, le plus violent des sports de combats aux épreuves olympiques, présente cette particularité : un combattant peut être déclaré vainqueur à titre posthume parce que son adversaire en difficulté vient de signifier son abandon en levant le doigt.

C’est ce qui s’est passé en - 564 pour la troisième couronne d’ ARRACHION DE PHIGALIE. Dans un combat d’une violence inouïe, Arrachion se retrouve victime d’une prise à la gorge par son adversaire.

Comme quasiment tous les coups sont permis, il prend alors, pour se dégager de cette clé redoutable, le pied de son adversaire. Il utilise toute la force qui lui reste pour lui tordre le pied et lui casser l’orteil d’un coup sec. Arrachion, le casse pied, tente son dernier coup tordu pour faire plier son adversaire.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie", éditions écrituriales (332 pages, 20 euros)
Pour le commander d'un clic:
http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-564
Couronne mortuaire pour Arrachion


EN MARGE: LA COLONNE OLYMPIQUE

REPERES

v. - 600 : Temple d’Hera à Olympie
v. - 580 : Fondation d’Acragas (Agrigente)
   -  561 : Pisistrate tyran d’Athènes
v. - 557 : Naissance du poète Simonide

LA CHRONIQUE DE PAUSANIAS

«Il attrapa Arrachion, l’enserra dans une prise en ciseaux et en même temps l’étrangla de ses mains ; Arrachion lui brisa alors un doigt de pied et mourut étranglé au moment où la douleur conduisait son adversaire à abandonner.»

LE PALMARES D’ARRACHION

•    Premier triple vainqueur au pancrace
•    Couronné en - 572, - 568 et - 564
•    Vainqueur posthume en - 564

MORTS AU COMBAT

-  564 au Pancrace : Arrachion
-  484  en Pugilat : Hikkos d’Epidaure

TRIASTES ET TRIPLES VAINQUEURS

Il ne peut y avoir de triaste en sport de combat : il faudrait gagner le même jour le pancrace, le pugilat et la lutte, ce qu’aucun athlète n’a jamais réalisé à Olympie. Seul Cleitomachos de Thèbes réussira cet exploit, mais à Corinthe.

Par contre, le pancrace a révélé quelques triples vainqueurs après Arrachion de Phigalie :

DORIAS DE RHODES en - 432, - 428 et - 424
SOSTRATOS DE SICYONE en - 364, - 360 et  - 356.
ASTYANAX DE MILET en -324, - 320 et - 316

Deux athlètes seulement, Théagène de Thasos et Cleitomachos de Thèbes ont gagné le pugilat et le pancrace lors de deux jeux différents.

Neuf athlètes ont réussi à cumuler pancrace et lutte. Le premier fut Capros d’Elis qui réalisa ce doublé en 212 avant J.C.

 
http://hut.indosiar.com/