- 520 (65e Jeux) : LE PUGILISTE REDRESSEUR DE SOCS

GLAUKOS DE CARYSTOS SE FORGE UN PALMARES



Parmi les légendes des grands combattants, celle de Glaukos de Carystos, vainqueur aux Jeux de -520 n’est pas la moins surprenante. On retient de lui que c’est en tapant sur le soc de sa charrue pour la redresser qu’il s’entraînait au pugilat.

Mais Glaukos n’était pas un forgeron ordinaire : il ne redressait pas le soc en tapant avec un outil. Il tapait tout simplement avec ses poings. Il faisait ainsi d’une pierre deux coups. Il pouvait réparer ses outils et s’entraîner en même temps, soignant ainsi la force et la précision de ses coups.

Glaukos de Carystos ne suivait pas la devise : « C’est en forgeant qu’on devient forgeron ». A la fin du Ve siècle, il l’adaptait à sa manière sur l’air de :

«C’est en forgeant avec ses poings qu’on devient pugiliste »

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie", éditions écrituriales (332 pages, 20 euros)
Pour le commander d'un clic:
http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-520
Un Glaukos aux muscles de fer


EN MARGE: LA COLONNE OLYMPIQUE

Les 11 titres de Glaukos
1 victoire à Olympie
2 victoires à Delphes
8 victoires à Némée et à l’Isthme

Balises

- 528 : mort de Pisistrate, tyran d’Athènes
- 522 : naissance du poète Pindare
- 514 : assassinat du tyran Hipparque
- 513 : restauration du Temple d’Apollon à Delphes

Texto

« Même Polydeukès ne pourrait l’affronter, ni le fils d’Alcmène avec sa massue de fer »

cité à propos de Glaukos par un poète dont le nom a disparu (peut-être Simonide ?)

La Grèce d'en bas:Paysans et bouchers à l’honneur :

- 776 : Coroïbos, un boucher d’Elis, remporte le premier stadion de l’histoire

-  596 : Polymestor de Milet, un jeune gardien de chèvres, remporte le stadion pour enfants.

-  520 : Glaukos de Carystos, paysan de l’Eubée, remporte le pugilat.

C’est la preuve que, même à l’époque où les Jeux étaient réservés aux aristocrates cultivant le corps et l’esprit, les représentants de la Grèce d’en bas avaient quelquefois l’opportunité de s’imposer face à l’aristocratie de la Grèce.

La création des autres Jeux sacrés

- 582 : Restauration des Jeux à Delphes
- 582 : Les premiers Jeux à Isthmia (Corinthe)
- 573 : Les premiers Jeux à Némée

Les périodonikes antiques

Milon de Crotone : 31 titres aux Jeux sacrés entre - 540 et  -516

Glaukos de Carystos : 11 titres dans les années - 520 - 510

 
http://hut.indosiar.com/