- 472 (77e Jeux) : UNE COURONNE AVANT L'OSTRACISME

POUR L'ATHENIEN CALLIAS, LA GLOIRE AU PANCRACE



Bien avant que les Romains ne prophétisent qu’il n’y a qu’un pas de la roche tarpéienne au Capitole, Callias l’Athénien a pu se rendre compte que dans la vie il n’y a pas bien loin entre une victoire olympique et un exil politique.

Tant que le vainqueur du pancrace s’en est tenu à sa gloire olympique, il a pu apprécier les bienfaits qu’apporte une couronne d’olivier. Si la récompense symbolique remise à Olympie peut paraître maigre pour un athlète voulant faire carrière, la victoire ouvre la porte à bien d’autres lauriers, une fois le vainqueur retourné dans sa cité.

Les honneurs au pancrace

A Athènes, par exemple, depuis que Solon a décrété en - 580 que chaque vainqueur  olympique percevrait 500 drachmes pour une victoire, les honneurs dus aux vainqueurs se multiplient. Ils ont table ouverte partout dans la cité, ils ne payent plus d’impôt et on leur érige en outre une statue aux frais de la collectivité pour immortaliser leurs exploits.

Callias a eu droit à tous ces honneurs.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-472
Le grand chelem de Callias


Callias, le Périodonike
12 victoires aux Jeux sacrés entre -  484 et - 472

- 1 titre à Olympie
- 2 titres à Delphes
- 4 titres à Némée
- 5 titres à Isthmia

LA COLONNE OLYMPIQUE

- 472, les plus beaux Jeux ?

Beaucoup pensent que les Jeux de - 472 figurent parmi les plus beaux de l’histoire olympique. Ils n’ont pas tort si l’on regarde ce palmarès. Que du beau monde !

- Dandes d’Argos gagne le stadion

- La ville d’Argos remporte la course de chars

- Euthymos de Locres remporte sa troisième victoire au pugilat

- Ergotele d’Himère remporte le dolichos

- Hieron de Syracuse remporte la course de chevaux

En marge de Callias :

Quelques ostracisés célèbres

- 471 : Thémistocle: Le vainqueur de la bataille de Salamine en - 480, ovationné aux Jeux de la même année, est banni par les conservateurs autour de Cimon

- 462 : Cimon : Le vainqueur des Perses en Asie Mineure doit s’exiler pour avoir soutenu Sparte face à la révolte des Messéniens.

- 443 : Thucydide. Le leader conservateur doit quitter Athènes après ses critiques sur les dépenses excessives de Périclès pour le Parthénon.

 
http://hut.indosiar.com/