- 468 (78e Jeux) : POLITIQUE ET COURSE DE CHARS

HIERON DE SYRACUSE : UNE VICTOIRE DE PRESTIGE



Vers - 470, le tyran Hieron était sans doute l’homme le plus puissant du monde grec. Et il avait bien compris que pour imposer sa domination au monde, il ne suffisait pas de le savoir.

Il fallait en plus le faire savoir.

C’est pourquoi il utilisait au mieux les media de l’époque.

Les poètes lyriques Bacchylide de Kéos et Pindare rivalisaient dans la flagornerie pour chanter ses louanges. Le tyran sicilien voulait que ses résultats aux Jeux reflètent la grandeur de sa cité syracusaine et de sa tyrannique personne.

Comme il ne pouvait briller sur le stade, il lui restait deux solutions. La première consistait à débaucher les meilleurs athlètes du moment en les invitant à la cour de Syracuse.

Astylos de Crotone succomba le premier : il abandonna  Crotone dès -  480 pour courir sous les couleurs de Syracuse.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
- 468
La politique s'invite à Olympie

                

HIERON, HIERON, PETIT PATAPON

-  478 : Hiéron succède à son frère Gélon et devient tyran de Syracuse.
-  476 : « A Hiéron Syracusain », la 1e Olympique de Pindare
-  475 : Eruption de l’Etna. Destruction de Catane et Naxos
-  467 : Mort de Hiéron. Son fils Deinomenes lui succède

 L’AGE D'OR DE SYRACUSE

-  480 : Triplé d’Astylos en course
-  476 : Victoire de Hiéron à la course de chevaux et de Zopiros à la course en armes
-  472 : Nouvelle victoire de Hiéron à la course de chevaux
-  468 : Victoire d’Agesias à l’apene et de Hieron au quadrige

LES FLAGORNEURS A L’ HONNEUR

Bacchylide de Kéos : « Je vais envoyer un nouveau bouquet des muses harmonieuses à Hiéron le glorieux par ses blonds chevaux, aimable bouquet que je viens d’achever pour  lui et ses compagnons de banquet »

Pindare : « Un Dieu protecteur, ô Hiéron, veille à l’accomplissement de tes vœux et de ta postérité »

LES HERITIERS

1- Comme Hiéron,  il a contrôlé le sport, les media et la politique. En remplaçant l’hippisme par le foot, les odes de Pindare par les commentaires louangeurs des télés et Syracuse par l’Italie, on aboutit à….
… Silvio Berlusconi

2- Comme Hiéron, il montre au monde entier qu'il est un sportif accompli, servi par des médias plus que complaisants. Et sa grande oeuvre sera, quel qu'en soit le prix, les Jeux Olympiques de SOTCHI. Sport, media, argent et politique font très bon ménage pour....
...Vladimir Poutine

 
http://hut.indosiar.com/