- 396 (96e Jeux) : LE PREMIER HERAUT COURONNE

KRATE D'ELIS, LA VOIX DE STENTOR



Krates d’Elis aurait pu être un oublié de l’olympisme si l’année - 396 n’avait marqué un tournant dans la discipline marginale qu’il pratiquait aux Jeux. Il n’était ni coureur ni lutteur, ni hémérodrome ni hellenodice, ni entraîneur ni athlète.

Et pourtant ! Sa discipline existait pratiquement depuis la création des Jeux en 776 avant Jésus-Christ. Mais, à l’instar des musiciens, qu’ils soient trompettistes ou joueurs d’aulos, son activité restait annexe et ne donnait pas droit à la moindre couronne.

Krates d’Elis, en effet, exerçait à Elis la fonction indispensable de héraut.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-396
Le héraut à l'honneur


- 396, cette année-là

Une année faste pour Elis, vainqueur de quatre compétitions :

- Eupolemos au stadion        
- Timaios à la trompette
- Archedemos à la lutte pour enfants
- Krates au concours de hérauts

Les autres vainqueurs connus :

- Course pour enfants : Epichares d’Athènes
- Dolichos : (…)onios de Crète
- Diaulos : Krokenas de Larisa
- Pugilat pour enfants : Bykelos de Sikyon
- Course de chars : Kynista de Sparte

LES HERAUTS AU PALMARES

-396 : Krates d’Elis
- 364 à - 356 : Archias de Sicile (3 couronnes)
67 : Néron de Rome
137 : Publius Aelius Artemas
165 : Titus Aelius Aurelius Apollonius
177 : Gaius Julius Bassus
245 à 261 : Valerius Eklektus (4 victoires)

Les hérauts selon Genevoix

Présentation des athlètes :
« Le bleu du ciel s’engouffre tout à coup, la voix d’un  héraut retentit :
- que les pugilistes se présentent ! »

Tirage au sort des combats :
« Par quatre fois, se tournant vers les quatre horizons, le héraut proclame le choix des dieux »

Proclamation du vainqueur :
«  Le plus grand des hérauts, d’une voix qu’eût enviée Stentor, proclame vers les quatre horizons, le nom glorieux… »

extraits de « Vaincre à Olympie » de Maurice Genevoix de l’Académie Française

 
http://hut.indosiar.com/