- 336 (111e Jeux) : ALEXANDRE, LE GRAND ABSENT DU PALMARES

LE DEMI-DIEU N'AFFRONTE PAS LES SIMPLES MORTELS



Nul ne sait si Alexandre a assisté aux Jeux Olympiques, mais le contraire serait surprenant. Tout laisse à penser qu’Alexandre a au moins été le spectateur intéressé et peut-être jaloux des succès de son père, Philippe de Macédoine.   

Connaissant la fougue du jeune Alexandre et son sens du combat, il paraît évident qu’il a accompagné son père à Olympie.

Connaissant le besoin des Macédoniens de s’imposer face aux autres cités-états afin de ne plus passer pour un peuple de rustres et de barbares, il était logique qu’ils viennent se confronter à eux au quatrième siècle alors qu’ils montaient en puissance sous Philippe d’abord, puis sous Alexandre.

Absent du palmarès

Né lors de la première couronne de son père, il aurait pu, s’il l’avait vraiment voulu, participer en -340 à 16 ans chez les juniors (à 16 ans, il était déjà chef de guerre contre les Thraces) ou en - 336 à 20 ans, lors de sa prise de pouvoir juste après l’assassinat de son père pendant l’été.

On ne peut imaginer qu’il n’ait pas concouru parce qu’il n’avait pas été sélectionné par les juges.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
Années -330
Alexandre: grand sans les Jeux


Repères: Alexandre express

- 356 : naissance

- 347 : dompte Bucéphale

- 336 : début de son règne

- 334 : conquête de la Perse

- 333 : défaite des Perses à Issos

- 331 : victoire de Gaugamele

- 330 : Alexandre entre à Babylone

- 323 : mort d’Alexandre


La colonne olympique

A défaut d’être un dieu du stade, Alexandre sera un conquérant inégalé.

A défaut d’être un héros du sport antique, il sera un héros sur les champs de bataille.

Si Alexandre  n’a pas gagné sa place dans l’histoire d’Olympie, il l’a assurée dans l’histoire du monde.

Ses grandes victoires:

- 334 : Granique
- 333 : Issos
- 332 : Tyr
- 331 : Gaugameles

La citation

« Oh, mon fils, cherche toi un royaume à ta mesure, la Macédoine est trop petite pour toi »

de Philippe de Macédoine, son père, après le comportement héroïque d’Alexandre à la bataille de Chéronée en - 338

.

 
http://hut.indosiar.com/