- 264 (129e Jeux) : 2e COURONNE POUR UNE FEMME SUR L'HIPPODROME

BELLISTICHE N'ARRETE PLUS SON CHAR







Bientôt en ligne....

L'article est à retrouver sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
-264
Bellistiche, la femme olympique


Repères hippiques

- 680 : Première course de chars
- 648 : Première course de chevaux montés
- 500 : Première course de biges tirés par des mules (apénè)
- 496 : Première course de calpé     (jument montée et course à pied)
- 408 : première course de synoris (char tiré par deux chevaux)
- 396 : Cyniska de Sparte première femme couronnée
- 268 : Première course de biges tirés par des poulains
- 256 : Première course de poulains montés

Sur les tablettes

Bige : char tiré par deux chevaux ou par deux pouliches (à partir de – 268)
Quadrige : char tiré par quatre chevaux ou quatre pouliches (à partir de - 384)
Apéné : épreuve de chars tirés par deux mules
Calpé : course de jument montée avec dernier tour à pied pour le jockey
Synoris : épreuve de chars tirés par deux chevaux ou deux pouliches

Sourire d'Olympie

Bige, ô ma bige…

Olympie étant interdite aux femmes, Bellistiche n’a sans doute pas pu pénétrer dans le stade olympique pour se voir remettre sa couronne de laurier.

Elle n’a donc  pas eu besoin de se maquiller pour la cérémonie de remise de prix. Elle n’a pas eu besoin d’entonner :

« Bige, ô ma bige, lorsque tu soulignes
Au crayon noir tes jolis yeux… »

Elle n’a sans doute pas eu droit, non plus, à la bige au vainqueur.

Bigearre, comme c’est bigearre !

 
http://hut.indosiar.com/