An 49 (207e Jeux) : LE PUGILAT SANS COUP FERIR

MELANKOMASDE CARIE, LE ROI DE L'ESQUIVE



Le pugilat a fait son apparition aux Jeux de 688 avant JC. On sait peu de choses du premier vainqueur de l’épreuve : les tables olympiques nous ont laissé son nom, Onomaste, et sa cité d’origine, Smyrne.

Mais Mélankomas de Carie, le vainqueur en l’an 49 de notre ère lui est quand même redevable puisque c’est lui qui, en - 688, a établi les règles de cette discipline nouvelle à Olympie.

Et on peut dire que le Carien les a utilisées au mieux pour s’imposer et pour ne pas montrer son sport sur son visage.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/


L'EPIQUE
An 49
L'esthète du pugilat


Repères
v  30 : Mort de Jésus-Christ
    41 : Début du règne de Claude
v  46 : Naissance de Plutarque
   54 : Néron empereur

Le dico: Otothladias
 
Ce mot, en grec, veut dire «oreilles en forme de chou-fleur». C’était le surnom d’un boxeur de l’antiquité dont le visage devait faire penser à certains avants de rugby après des séjours prolongés en mêlée.

Apparemment, Melankomas avait gardé, lui, un visage intact et beaucoup mieux préservé que le bronze du célèbre « Pugiliste » du musée de Rome attribué au sculpteur Apollonios


Les ancêtres du pugilat

-Onomaste de Smyrne, 1er vainqueur en - 688
-Tissandros de Naxos, quadruple vainqueur de -  572 à -  560
-Euthymos de Locres, triple vainqueur en  - 484, - 476 et
       - 472
-Théagène de Thasos, vainqueur du pugilat en - 480 et du pancrace en - 476
-Cleitomachos de Thèbes, vainqueur du pancrace en - 216 et du pugilat en - 212

 
L’héritier:

Pas de doute ! C’est Cassius Clay, devenu Mohamed Ali sacré champion olympique de boxe en 1960 avant de devenir champion du monde professionnel.

Son jeu de jambes et son sens de l’esquive ont fait de lui comme de Melankomas  un esthète de la boxe.

 
http://hut.indosiar.com/