67 (211e Jeux) : LE 1er TRIASTE EN COURSES COURTES ET LONGUE

L'EXPLOIT DU COUREUR POLITES DE KERAMOS





Il

Il aura fallu attendre près de neuf siècles d’Olympisme pour qu’un coureur réalise l’exploit qui fait rêver tous les champions : remporter lors d’une même édition le stadion, le diaulos et le dolichos.

Gagner le 200, le 400 et le 5.000 lors des mêmes Jeux, il fallait le faire.

Polites de Keramos l’a fait !

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
An 67
Le triplé magique de Polites


Repères

59 : Néron fait assassiner sa mère Agrippine

65 : Suicides de Sénèque et Petrone

67 : Néron fait percer l’isthme de Corinthe

67, cette année-là :

-Jeux avancés de deux ans au bon vouloir de Néron
-Triplé historique de Polites
-Victoires « arrangées » de Néron
-Arrivée de Néron avec une suite impressionnante
-Des épreuves de musique et poésie ont été ajoutées à sa demande
-Néron fait jeter les statues et les bustes des vainqueurs précédents dans les latrines
-Il rentre à Rome avec une couronne  sur la tête et une dans la main.

Les autres triastes

Stade, diaulos et course en armes

- 512        Phanas de Pellene
- 480      Astylos de Syracuse
- 164 à - 152 : Léonidas de Rhodes
-  72      Hecatomnos de Milet
81 et 89 Hermogenos de Xanthos

Diaulos, dolichos, course en armes

 - 100      Nikokles d’Akrion
              
Polites de Carie est le seul athlète à avoir gagné les courses courtes (stade et diaulos) et la course longue (dolichos) aux mêmes Jeux.

L’héritier

Emil Zatopek, vainqueur aux mêmes Jeux en  1952 du 5000, du 10.000 et du marathon.

Un exploit jamais égalé !