385 (291e Jeux) : LE DERNIER VAINQUEUR CONNU

ZOPIROS D'ATHENES, PANCRACIASTE, MET LE POING FINAL





De

Depuis 1994 et les découvertes du professeur Sinn, archéologue allemand, on sait que le dernier vainqueur olympique connu n’est plus, comme on l’avait longtemps cru, le pugiliste arménien Varazdat en 369.

Grâce à une plaque de  bronze retrouvée par les archéologues, on a découvert, entre autres, les noms de deux vainqueurs plus récents. Comme pour les tables olympiques, le nom de l’épreuve, le nom du vainqueur et de sa cité sont gravés sur le métal.

Il s’agit de deux frères : Eukarpides, vainqueur du pancrace pour enfants en 381 et Zopiros d’Athènes, vainqueur du pancrace pour enfants en 385.

Cette plaque de bronze de 75 centimètres sur 40 contient les noms de plusieurs athlètes jusqu’alors inconnus, effaçant des tablettes le nom de Varazdat qui reste douteux pour de nombreux spécialistes qui s’en tenaient jusqu’alors à Aurelius Sarapammon, dernier champion remontant à 277, date des dernières tables olympiques connues.

L’épigraphe Zopiros

Cette découverte, appellée communément désormais « l’épigraphe Zopiros », a été gravée dans le bronze huit ans avant l’ordonnance de Théodose supprimant les Jeux.

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
An 385
Zopiros pour couronner le tout


Repères

277 : Dernières tables olympiques connues

393 : Interdiction des Jeux par l’empereur Theodose

1994 : Dernières découvertes du Professeur Sinn

Au fil des ans

Les derniers vainqueurs connus

Le dernier vainqueur connu a changé au fur et à mesure des découvertes des archéologues pour aboutir à Zopiros.

277 : Aurelius Sarapammon (épreuve non connue)
369 : Varazdat, vainqueur au pugilat
385 : Zopiros d’Athènes au pancrace

La chronique des découvreurs

 «Jusqu’alors nous pensions que la liste des vainqueurs olympiques se terminait en l’an 277.

Avec le  nouvel épigraphe, nous avons la preuve que les manifestations rituelles associées aux Jeux, ont continué à Olympie pendant le quatrième siècle.
 
La dernière inscription sur la liste mentionne un certain Zopiros d’Athènes vainqueur en 385 du pancrace pour enfants »

Source : « The last of the ancient champions » écrit par Thanassis Antonopulos, citant le professeur Ulrich Sinn dans le bulletin Olympique