1952 (308e Jeux) : L'HERITIER DE POLITES DE CARIE

LE TRIASTE MAGIQUE D'EMIL ZATOPEK

On a surnommé Emil Zatopek « la locomotive tchèque » et on peut admettre, au vu de ses performances aux Jeux de 1952, que le plus grand coureur de fond de tous les temps n’a pas manqué le train de l’histoire.

Avec son triplé inégalé 5.000, 10.000 et marathon, ses trois glorieuses inégalées, il a rejoint dans la légende le triaste magique antique, Politès de Carie, le seul athlète à avoir remporté courses courtes ( 200m et 400m) et course longue (5.000m).

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
1952
Les trois glorieuses du coureur de fond


1922 : Naissance
1952 : Le couple Zatopek couronné le même jour aux Jeux d’Helsinki
1957 : Fin de sa carrière
1968 : Opposition du militaire Zatopek à l’entrée des chars russes à Prague
2000: Décès du champion

SON PALMARES

- 4 titres olympiques en 1948 et 1952
- triple vainqueur en 1952  sur 5.000, 10.000 et marathon
- double vainqueur du 10.000 en 1948 et 1952
- invaincu sur 10.000m pendant 38 courses entre1948 et 1954

1952, CETTE ANNEE - LA

•    Une reine pour le Royaume-Uni
•    Un général à la présidence des Etats-Unis

Aux Jeux :

•    Paavo Nurmi, le héros finlandais, allume la flamme des 15e Jeux modernes à Helsinki
•    Triplé magique de Zatopek
•    Victoire de sa femme Dana Zatopkova au javelot

LA CITATION D’ EMIL :

« Si vous voulez courir, courez un kilomètre. Si vous voulez faire l’expérience d’une autre vie, courez le marathon »

LES ANCÊTRES   ANTIQUES:

- Polites de Carie  pour ses performances sur le stade : le triaste stadion-diaulos-dolichos  en l’an 67 devient le triplé 5.000, 10.000 et marathon en 1952

- Ageas pour sa course hors-stade  en - 328 d’Olympie à Argos

- Callias pour l’ostracisme : il s’était opposé à Périclès comme Zatopek s’est opposé à l’entrée des chars russes