1996 (319e Jeux) : TRIPLE VICTOIRE EN LUTTE GRECO-ROMAINE

Alexandre KARELINE, L'HERITIER DE MILON

Aux Jeux, modernes la lutte n’est plus ce qu’elle était.

La preuve! Il a fallu lutter dur et faire des concessions pour que le CIO ne la retire pas du programme des Jeux de 2020.

Discipline-reine dans l’Antiquité, la lutte ne fait plus rêver les spectateurs qui n’ont plus l’occasion de s’enflammer pour des personnages de légende. Pas étonnant que Milon, Hipposthène et Etimocle, 17 victoires à Olympie à eux trois, peinent à trouver un héritier.

Comment se faire un nom aujourd’hui dans cette discipline qui compte deux variantes, la lutte libre et la gréco-romaine, avec chacune dix catégories de poids ? Comment avoir prise sur le palmarès olympique quand ce sport se retrouve aujourd’hui à l’ombre du judo et de la boxe?

Le lutteur poète

Il y a pourtant un lutteur qui se dégage par ses titres olympiques dans la catégorie-reine, celle des 130 kilos. Il s’appelle Alexandre Kareline

La suite de l'article sur le livre "Les Géants d'Olympie" aux éditions écrituriales ( 322 pages, 20 euros)
A commander d'un clic sur http://www.ecrituriales.com/catalogue/alain-cadu/

L'EPIQUE
1996
Alexandre le Grand

        

Repères: les Jeux de1996
  • Les Jeux à Atlanta
  • 197 nations  représentées
  • 27 sports  au programme
  • 10320 athlètes présents
  • 271 épreuves
  • Mohamed Ali dernier porteur de la flamme
Le mot: « King Kong »

«  Pour battre Kareline, il faut être King Kong »
C'est signé Ghaffari, le finaliste malheureux en 1996

Palmarès-express

Alexandre Kareline, comme Milon à son époque, a écrasé la lutte. La preuve en chiffres !

Kareline: 22 titres en  12 ans

•    3 titres olympiques en 88, 92, 96
•    9 titres mondiaux entre 89 et 99
•    10 championnats d’Europe entre 1988 et 1999
•    battu en finale aux Jeux de 2000

 Milon : 31 titres en un quart de siècle

•    6 titres à Olympie de - 540 à - 516
•    6 titres à Delphes
•    19 titres à Corinthe et Némée
•    battu en finale aux Jeux de - 512

Lutte toutes catégories

La lutte libre, comme la lutte gréco-romaine, compte aujourd’hui 10 catégories de poids qui s’échelonnent entre 48 à 130 kilos.
Il y a donc vingt titres en jeu pour la lutte, contre un seul à l’époque antique. C’est sans doute beaucoup trop pour pouvoir redonner à ce sport toute sa gloire d’antan.
Pour lui redonner toute sa gloire antique !

Lutte antique

Il y avait aussi deux sortes de lutte dans l’antiquité:
  • la lutte debout « orthia palé » où il suffisait de mettre trois fois à terre son adversaire
  • la lutte roulée « kato palé » où le combat se poursuivait jusqu’à ce que l’adversaire reconnaisse sa défaite.
A Olympie, on pratiquait la lutte debout

 
http://hut.indosiar.com/