LES JEUX ANTIQUES AU BAC 2006



STI Arts appliqués :

Texte :

Veux-tu vaincre aux Jeux Olympiques ? Moi aussi, par tous les dieux ! car c'est une belle chose. Mais examine bien les tenants et les aboutissants et alors seulement mets-toi à l'œuvre. Il faut t'astreindre à une discipline, à un régime, t'abstenir de friandises, te soumettre à des exercices, à heure fixe, par la chaleur et par le froid, ne pas boire d'eau froide, ni de vin à ta fantaisie, bref, t'abandonner à ton entraîneur comme à un médecin. Au moment des épreuves il faudra te frotter de poussière* ; il peut aussi t'arriver d'avoir le bras démis, le pied tordu, d'avaler beaucoup de poussière, parfois même de recevoir le fouet, et après tout cela, d'être vaincu.

  Après avoir tout envisagé, si tu es encore décidé, travaille à devenir athlète. Sinon tu feras comme les enfants qui changent constamment, jouent tantôt au lutteur, tantôt au gladiateur, puis sonnent de la trompette, puis jouent la tragédie. Et toi aussi, tour à tour athlète, gladiateur, orateur, philosophe, tu ne mets ton âme en rien. Comme un singe, tu imites tout ce que tu vois et chaque chose successivement te plaît. C'est que tu es engagé sans réfléchir, tu n'as pas fait le tour de la question, mais tu vas au hasard, sans ardeur dans ton choix.

EPICTETE

* après s'être frottés d'huile, les lutteurs se jetaient de la poussière pour faciliter les prises.

QUESTIONS :

1/ Comment le texte est-il construit ? Dégagez sa thèse.

2/ a. En quoi l'exemple du premier paragraphe éclaire-t-il ce que c'est que vouloir ?

b. Expliquez : « tu ne mets ton âme en rien ».

c. Expliquez : « C'est que tu t'es engagé sans réfléchir, [...] tu vas au hasard, sans ardeur dans ton choix ».

3/ S'engager, est-ce renoncer à sa liberté ?


La baie de laurier, bacca lauri, est l’incontestable lien étymologique entre la récompense de l’athlète et le succès du bachelier.
Qu’importe si, à Olympie, le laurier était remplacé par l’olivier pour le rameau de la victoire !
Au Bac 2006, comme aux Jeux d’Olympie, l’important était d’être lauréat…