LES JEUX LES PLUS MARQUANTS



« L’Equipe Magazine » a établi son palmarès des Jeux Olympiques modernes dans son édition 1157 du 31 juillet 2004.


AU TABLEAU D’HONNEUR :
  • Les plus fraternels : Helsinki 1952 pour les échanges entre athlètes de l’ouest et de l’est
  • Les plus intenses : Mexico 1968 pour les sauts de Beamon et Fosbury et pour les poings levés de John Carlos et Tommy Smith sur le podium
  • Les plus festifs : Barcelone 1992 pour l’enthousiasme des spectateurs et des champions
  • Les plus conviviaux : Rome 1960 pour la décontraction et l’innocence

AU PIQUET :

  • Les plus effroyables : Munich 1972 pour le viol de l’enceinte sacrée par des terroristes tuant  onze  athlètes israéliens
  • Les plus hitlériens : Berlin 1936 et ses Jeux tout à la gloire du nazisme
  • Les plus racistes : Saint-Louis 1904 à cause des « Jeux anthropologiques » exhibant sans la moindre honte Indiens et Pygmés
  • Les plus tronqués : Moscou 1980 à cause du boycott des Américains et de 64 autres pays.
En passant le relais rétrospectivement , on pourrait mettre en exergue les éditions suivantes des Jeux antiques :


SUR UN PIEDESTAL :
  • Les plus émouvants : - 448  pour la victoire des deux fils de Diagoras. Au moment de la remise des couronnes, ils portent leur père en triomphe, le font ovationner par le peuple. Diagoras meurt d’émotion et d’extase au sommet du bonheur.
  • Les plus sensationnels : - 152 pour la douzième couronne de Léonidas, à l’issue de son quatrième triaste de suite, un exploit jamais égalé depuis. 
  • Les plus intenses : - 212 pour la guerre des trois entre Capros d’Elis, Cleitomachos et Paionaos avec, au final,  un premier doublé lutte- pancrace pour Capros et une victoire au pugilat pour Cleitomachos

BON POUR LES ZANES
  • Les plus grotesques : An 67  pour la parodie de Jeux à cause de la subornation des juges et des concurrents avalant la couleuvre afin que l’empereur romain Néron triomphe sur toute la ligne lors de Jeux arrangés et avancés de 2 ans..
  • Les plus guerriers : - 364 à cause des combat sur le site d’Olympie suite à la violation de la trêve par  les Eléens et les Arcadiens 
  • Les plus tape-à-l’oeil : - 416  pour les célébrations grandioses organisées par Alcibiade avec débauche de luxe et d’opulence pour célébrer sa victoire dans la course de chars