Triche aux J.O.: elle faisait déjà la une aux Jeux antiques

10/11/2015


Il n'a pas fallu attendre le grand scandale qui vient de s'abattre une fois encore sur l'athlétisme pour entendre parler de tricherie.
(tapez TRICHE dans le moteur de recherche)




Aux Jeux antiques, déjà, la tricherie s'était aussi invitée. Dès -420, LICHAS s'était fait passer pour un athlète de Thèbes car sa cité-état de Sparte était exclue des Jeux.

Puis vinrent la supercherie CALLIPATEIRA en -404, les subornations d'adversaires en -388 par EUPOLIS et en -332 par CALLIPOS.

Plus tard, en l'an 25, SARAPION fut accusé de tricherie pour avoir refusé de combattre et en l'an 93, APPOLONIUS fut disqualifié pour avoir
triché sur les raisons de son retard à Olympie.

Retrouvez tous ces athlètes dans l'onglet "Les champions Olympiques par époque"

Mais la honte suprême pour les Jeux Antiques est datée en l'an 67 de notre ère où l'empereur NERON obtint six médailles en achetant les juges.

Les hellanodices (juges des Jeux) n'étaient pas toujours à la hauteur de la situation

Un lien avec Marianne 2, auteur d'un article sur la tricherie citant "Les Géants d'Olympie".